SteelSeries Rival 110 Avis et test : Une bonne souris gaming pas chère ?

Après avoir testé et utilisé pendant de longs mois la SteelSeries Rival 100, j’ai reçu cette semaine la version “upgradée”, à savoir la SteelSeries Rival 110. Il y a peu de changements, mais je me devais de faire un test complet de ce nouveau périphérique d’entrée de gamme du fabricant américain. C’est une souris gaming RGB pas chère, qui rencontre un beau succès sur les sites de vente ligne.

Je vous donne donc mon avis détaillé dans ce test complet. Qualité de fabrication, prise en main, performances ou encore logiciel de paramétrage, je vous dis tout ce qu’il faut savoir avant de passer commande ici.

Steelseries Rival 110 Avis / note
  • Prise en main
  • Précision
  • Commandes
  • Qualité de fabrication
  • Rapport qualité/prix
4.3

Steelsteries Rival 110 Avis

Avantages et inconvénients

Ce que j’ai aimé :

  • Très bonne prise en main
  • Sensibilité et précision au top
  • Belle qualité de fabrication
  • Super rapport qualité/prix
Ce que j’ai moins aimé :

 

  • Câble classique
  • Parties latérales peu creusées

Un design sobre mais élégant

steelseries rival 110 avis test

C’était un des points forts de l’ancienne version, et il n’y a que très peu différences sur ce nouveau modèle. Les plastiques de la coque sont un peu moins lisses pour une préhension plus efficace, et ils sont mats, ce qui évite les traces de doigts. Elle est disponible uniquement en noir, et il y a 1 seule zone RGB. On est toujours entre la souris bureautique et la souris gaming au niveau du look, ce que personnellement j’apprécie.

Si vous cherchez une souris gaming pas chère, très lumineuse et colorées, c’est plutôt vers la VicTsing Souris Gamer Filaire qu’il faut vous tourner. SteelSeries est plus sérieux, plus sobre, et à mon avis bien plus élégant.

On sent que la qualité de fabrication est bonne, le fabricant nous promet plus de 30 millions de clics sur chaque bouton, ce n’est clairement pas une chinoiserie qui finira à la poubelle au bout de quelques mois. Petit regret tout de même sur la gaine du câble que j’aurais préféré en tissu tressé comme sur certaines souris concurrentes… Dommage.

SteelSeries Rival 110 : Une bonne ergonomie

steelseries rival 110 avis test

Les dimensions n’ont pas changé du tout, on reste sur 118 mm de long pour 67 mm de large et 36 mm de haut. C’est une souris assez compacte, qui s’adapte tout de même assez bien à la plupart des mains. Peut-être que quelques grosses paluches n’y trouveront pas leur compte, j’ai des mains plutôt grandes et je la trouve agréable à manipuler.

Le poids reste inchangé aussi, avec un peu moins de 90 grammes sur la balance. C’est une souris très légère, certains vont adorer, d’autres auront besoin de quelques dizaines de grammes en plus, c’est chacun ses goûts !

C’est une souris pour droitier, même si sa forme est assez symétrique. Il y a deux boutons sur la tranche gauche, accessibles avec le pouce, qui se retrouvent sous l’annulaire pour les gauchers. C’est forcément beaucoup moins pratique. Pour une souris ambidextre, je vous conseille la Klim Veni, parfaitement symétrique, tout aussi utilisable pour un droitier que pour un gaucher.

Le revêtement soft-touch est agréable en main. Il y a un petit grain, très léger, qui reste doux, mais qui permet une meilleure prise en main. La souris ne glisse pas des doigts, alors que la Rival 100 avait un peu tendance à manquer d’adhérence. On peut bouger rapidement, sans problème.

Les parties latérales sont en plastique texturé, toujours pour une adhérence plus efficace. Je préfère les souris un peu plus creusées à ce niveau-là, mais le confort reste bon. Enfin, sous la SteelSeries Rival 110, on trouve 3 patins en téflon, assez larges, qui glissent parfaitement sous la plupart des supports.

6 boutons configurables

Comme sa grande sœur, la SteelSeries Rival 110 propose 6 boutons configurables. On trouve donc :

  • 2 boutons classiques : clic droit / clic gauche
  • 2 boutons sous le pouce
  • 1 bouton de molette
  • 1 bouton au-dessus de la molette

Les clics droit et gauche sont plutôt fermes avec un très bon rebond. C’était déjà un atout de la Rival 100 qu’on retrouve une nouvelle fois ici. Dès les premiers clics on sent de suite la différence avec une souris basique de bureautique. On gagne en vivacité et en précision.

La molette est en caoutchouc texturé, très agréable à manipuler. Elle est crantée de manière assez franche, ce que je trouve plutôt pratique pour la précision. On va choisir une arme plus facilement ou utiliser le zoom d’un sniper sans aucun problème.

Les boutons latéraux tombent bien sous le pouce. Ils sont assez sensibles, ce qui permet une nouvelle de gagner en réactivité. Ils ne sont pas trop sensibles pour autant, les erreurs de clics sont rares.

Un logiciel assez complet

steelseries rival 110 avis test

C’est depuis le logiciel SteelSeries Engine que vous allez pouvoir configurer votre souris. Tout se fait simplement, c’est intuitif et facilement compréhensible. Vous pouvez évidemment régler la couleur des LED et programmer un éclairage réactif des événements en jeu. La souris va par exemple s’allumer en rouge lorsque le niveau de vie de votre avatar est faible, ou clignoter en orange quand vous n’avez plus de munition.

Si vous possédez d’autres équipements SteelSeries PrimSync, alors toutes les couleurs de vos appareils vont réagir de la même façon. C’est un bon moyen d’avoir un set-up propre et très immersif.

Vous pouvez créer plusieurs profils, avec différentes commandes sur les boutons, plus ou moins de sensibilité et les couleurs de votre choix, et retrouver facilement votre configuration pour un jeu précis. Le logiciel vous permet également de créer des macros pour faciliter les tâches répétitives en jeu, et ainsi gagner du temps. C’est très complet, et très simple à paramétrer.

Une précision très satisfaisante

Si la prise en main est bonne et que les paramétrages sont assez nombreux, la précision est également excellente. Le capteur est nouveau, c’est un TrueMove 1, qui permet une sensibilité jusqu’à 7200 DPI, soit presque 2 fois plus que la Rival 100. C’est toujours beaucoup moins que les 12000 DPI d’une Logitech Proteus Spectrum, mais c’est largement suffisant pour la plupart des joueurs qui ne dépassent généralement pas les 5000 DPI.

Vous pouvez bien sûr modifier la sensibilité lorsque vous jouez, pour gagner en précision avec un sniper ou pour avoir plus de vivacité avec une arme de poing. Je trouve que le capteur est très efficace, aussi bien en terme de précision que de réactivité. C’est une souris d’entrée de gamme, mais qui se montre très efficace en jeu.

SteelSeries Rival 110 Avis et test : Le verdict !

Pas de mauvaise surprise, bien au contraire. La Rival 100 a été améliorée pour proposer cette SteelSeries Rival 110. Les plastiques sont meilleurs, moins glissants et anti-trace de doigts. L’ergonomie ne change pas, on retrouve la même prise en main, avec des boutons toujours aussi réactifs et agréables à manipuler.

Le logiciel est complet, on va créer des profils, des macros pour chaque profil, gérer les couleurs, programmer un éclairage réactif en fonction des évènements en jeu, et bien sûr paramétrer chaque bouton. C’est un bon logiciel, simple à utiliser, qui nous permet vraiment de configurer notre souris avec selon nos envies et nos besoins.

Enfin, la réactivité, la sensibilité et la précision sont bonnes. Ça n’est pas la souris gaming la plus performante du monde, mais pour moins de 30 € (vérifier le prix ici), c’est clairement parmi les plus efficaces dans cette gamme de prix. Si vous avez un petit budget, que vous cherchez une souris complète mais discrète, alors foncez, vous ne regretterez pas.

RoxanneGay12